Principal L'écriture Maîtriser l'arc narratif : comment structurer un point culminant

Maîtriser l'arc narratif : comment structurer un point culminant

Un point culminant est un tournant dramatique dans un récit - un moment charnière au sommet de l'arc de l'histoire qui oppose le protagoniste à une force opposée afin de résoudre le conflit principal une fois pour toutes. Le point culminant est l'un des dispositifs littéraires les plus importants dans la structure de l'intrigue ; c'est le moment où l'arc de l'histoire se plie et commence sa descente.

Nos plus populaires

Apprendre des meilleurs

Avec plus de 100 classes, vous pouvez acquérir de nouvelles compétences et libérer votre potentiel. Gordon Ramsaycuisine je Annie LeibovitzLa photographie Aaron SorkinScénarisation Anna WintourCréativité et leadership deadmau5Production de musique électronique Bobbi brownSe réconcilier Hans ZimmerMusique de film Neil GaimanL'art de raconter des histoires Daniel NegreanuPoker Aaron FranklinBarbecue de style texan Copeland brumeuxBallet Technique Thomas KellerTechniques de cuisson I : légumes, pâtes et œufsCommencer

Aller à la section


James Patterson enseigne l'écriture James Patterson enseigne l'écriture

James vous apprend à créer des personnages, à écrire des dialogues et à inciter les lecteurs à tourner la page.

Apprendre encore plus

Quel est le point culminant d'une histoire?

En termes littéraires, la définition du point culminant est le point de tension le plus élevé dans un scénario, souvent représenté par une confrontation entre le protagoniste et l'antagoniste. Un point culminant résout le conflit principal de l'histoire et correspond au moment où le personnage principal atteint ou n'atteint pas son objectif. Le mot climax vient du mot grec klimax qui signifie échelle.

comment écrire un bon premier chapitre

Comment le point culminant s'intègre-t-il dans l'arc narratif plus large ?

Gustav Freytag, un écrivain allemand du XIXe siècle, a défini les cinq progressions d'une histoire, connues sous le nom de Pyramide de Freytag. Les cinq progressions sont : l'exposition, l'action montante, l'apogée, l'action descendante et le dénouement. Ces piliers structurels sont toujours les éléments déterminants d'un arc narratif, avec le point culminant au sommet.

Le placement d'un point culminant est essentiel à une bonne histoire. Cela se produit généralement à environ 90 % du chemin à travers le récit afin d'avoir le plus grand impact. Une fois le moment culminant arrivé, l'histoire devrait être résolue rapidement. Si le point culminant se produit trop tôt, la résolution sera trop longue et les lecteurs se désengageront. Si un écrivain place le point culminant trop tard dans l'histoire sans une conclusion suffisante, cela crée une conclusion insatisfaisante.

James Patterson enseigne l'écriture Aaron Sorkin enseigne l'écriture de scénario Shonda Rhimes enseigne l'écriture pour la télévision David Mamet enseigne l'écriture dramatique

Comment identifier le point culminant dans un arc narratif

Alors que la tension atteint son point de rupture dans une histoire, le point culminant est imminent. Il y a certaines qualités à cet événement principal qui le différencient des plus petits points de tracé . Voici les moyens d'identifier le point culminant d'un arc narratif :

étapes du développement du groupe travail social
  • C'est intense . La plus grande scène de bataille est toujours le point culminant. Le point culminant a une plus grande intensité et plus de suspense que tout autre moment dans une histoire.
  • C'est souvent surprenant . S'il y a une révélation choquante dans le dernier tiers d'une histoire, il y a de fortes chances que ce soit le point culminant. Les écrivains utilisent souvent le point culminant pour démasquer un tueur, surprenant à la fois le personnage principal et le lecteur.
  • Il répond à une question . Le point culminant est le moment où un protagoniste apprend la réponse à la question qui a été établie au début de l'exposition de l'histoire.
  • Cela se passe bien au-delà de la moitié de l'histoire . Si une scène pleine d'action se déroule à la page 150 d'un livre de 300 pages, ce n'est pas le point culminant. Un point culminant se produira vers la fin de l'histoire avec une brève résolution pour régler les détails par la suite.
  • C'est satisfaisant . Si un point culminant fait le travail pour lequel il est censé faire, les lecteurs sont convaincus que le conflit est résolu et que la question principale est répondue, même si ce n'est pas le résultat qu'ils espéraient.

Cours de maître

Suggéré pour vous

Cours en ligne enseignés par les plus grands esprits du monde. Approfondissez vos connaissances dans ces catégories.

James Patterson

Enseigne l'écriture

En savoir plus Aaron Sorkin

Enseigne l'écriture de scénario

En savoir plus Shonda Rhimes

Enseigne l'écriture pour la télévision

En savoir plus David Mamet

Enseigne l'écriture dramatique

Apprendre encore plus

Pourquoi un point culminant est-il important ?

Une histoire commence par un incident incitatif, un événement qui déclenche le conflit principal et met un protagoniste dans son voyage. L'action croissante est l'intensité croissante du conflit, créant une accumulation de tension. Le point culminant est là pour relâcher cette tension. Il peut révéler des détails pour un protagoniste et un lecteur qui expliquent la signification des événements de l'histoire. En bref, c'est la récompense d'un conflit qui a construit tout le récit. Lorsqu'un point culminant est en deçà des attentes d'un lecteur et n'offre aucune résolution au problème principal, c'est un anticlimax.

quel est le dos d'un livre qui s'appelle

2 exemples de point culminant littéraire

Pensez comme un pro

James vous apprend à créer des personnages, à écrire des dialogues et à inciter les lecteurs à tourner la page.

Voir la classe

Le travail d'un écrivain consiste à sculpter l'action de l'histoire en un arc, avec un point culminant formant le pic dramatique. Voici deux exemples célèbres de climax dans la littérature :

  1. Dans celui de William Shakespeare Roméo et Juliette , la tension de l'amour interdit se construit au cours de l'arc narratif. Shakespeare utilise des points d'intrigue - des tournants dramatiques - pour créer de la tension, et certains de ces points d'intrigue sont souvent confondus avec le point culminant. Par exemple, lorsque Roméo venge le meurtre de son ami Mercutio en tuant le cousin de Juliette Tybalt et est banni de Vérone, c'est un tournant majeur. Mais la tension monte à nouveau jusqu'au véritable point culminant de la pièce : pour retrouver Roméo et éviter un mariage arrangé, Juliette feint sa mort. Ignorant de son plan, Roméo est accablé de chagrin lorsqu'il trouve le corps sans vie de Juliette. Croyant qu'elle est morte, il boit le vrai poison. Lorsque Juliette se réveille et trouve Roméo mort à côté d'elle, elle se poignarde avec son poignard. Ce point culminant infâme conduit à une résolution de paix entre les Montaigu et les Capulet.
  2. J.K. de Rowling Harry Potter La série est une intrigue classique des gentils contre les méchants, mais se déroule dans un monde de sorciers. Dans le premier livre, Harry Potter à l'école des sorciers , Harry est aux prises avec le meurtre de ses parents, teste ses nouvelles compétences en sorcellerie et découvre qu'il a un ennemi mortel, Lord Voldemort. Rowling tisse ces tensions à travers l'histoire et atteint un point culminant qu'elle utilise à la fois comme révélation et comme épreuve de force dramatique; Harry se retrouve face à face avec le professeur Quirrell et se rend compte immédiatement qu'il soupçonne la mauvaise personne depuis le début. Alors qu'Harry se bat pour sa vie, il apprend également que Quirrell est l'hôte de son véritable ennemi juré, Lord Voldemort.

Vous voulez en savoir plus sur l'écriture ?

Devenez un meilleur écrivain avec l'adhésion annuelle MasterClass. Accédez à des leçons vidéo exclusives enseignées par des maîtres littéraires, dont Margaret Atwood, David Baldacci, Neil Gaiman, Dan Brown, et plus encore.