Principal L'écriture Comment écrire du réalisme magique : 4 conseils pour écrire un grand réalisme magique

Comment écrire du réalisme magique : 4 conseils pour écrire un grand réalisme magique

Dans le réalisme magique, des choses étranges et magiques font partie du tissu de la normalité, parsemées dans la vie quotidienne réelle.

Nos plus populaires

Apprendre des meilleurs

Avec plus de 100 classes, vous pouvez acquérir de nouvelles compétences et libérer votre potentiel. Gordon Ramsaycuisine je Annie LeibovitzLa photographie Aaron SorkinScénarisation Anna WintourCréativité et leadership deadmau5Production de musique électronique Bobbi brownSe réconcilier Hans ZimmerMusique de film Neil GaimanL'art de raconter des histoires Daniel NegreanuPoker Aaron FranklinBarbecue de style texan Copeland brumeuxBallet Technique Thomas KellerTechniques de cuisson I : légumes, pâtes et œufsCommencer

Aller à la section


James Patterson enseigne l'écriture James Patterson enseigne l'écriture

James vous apprend à créer des personnages, à écrire des dialogues et à inciter les lecteurs à tourner la page.



Apprendre encore plus

Qu'est-ce que le réalisme magique ?

Le réalisme magique est un genre littéraire qui dépeint le monde réel comme ayant un courant sous-jacent de magie ou de fantaisie. Le réalisme magique est un fait partie du genre réalisme de la fiction . Dans une œuvre de réalisme magique, le monde est toujours ancré dans le monde réel, mais les éléments fantastiques sont considérés comme normaux dans ce monde. Comme les contes de fées, les romans de réalisme magique, les nouvelles et les nouvelles brouillent la frontière entre la fantaisie et la réalité.

Quelle est l'histoire du réalisme magique ?

Le terme réalisme magique , qui se traduit par le réalisme magique, a été utilisé pour la première fois en 1925 par le critique d'art allemand Franz Roh dans son livre Après l'expressionnisme : le réalisme magique . Il a utilisé le terme pour décrire la Neue Sachlichkeit, ou Nouvelle Objectivité, un style de peinture populaire en Allemagne à l'époque qui était une alternative au romantisme de l'expressionnisme. Roh a utilisé le terme réalisme magique pour souligner à quel point des objets normaux magiques, fantastiques et étranges peuvent apparaître dans le monde réel lorsque vous vous arrêtez et les regardez.

Le genre gagnait en popularité en Amérique du Sud lorsque Après l'expressionnisme : le réalisme magique est traduit en espagnol en 1927. Lors d'un séjour à Paris, l'écrivain cubain franco-russe Alejo Carpentier est influencé par le réalisme magique. Il a ensuite développé le concept de Roh dans ce qu'il a appelé le réalisme merveilleux, une distinction qu'il estimait appliquée à l'Amérique latine dans son ensemble.



En 1955, le critique littéraire Angel Flores a inventé le terme de réalisme magique (par opposition au réalisme magique) en anglais dans un essai, déclarant qu'il combine des éléments de réalisme magique et de réalisme merveilleux. Il a nommé l'auteur argentin Jorge Luis Borges le premier réaliste magique, sur la base de sa collection de nouvelles précédemment publiée Histoire universelle de l'infamie (Une histoire universelle d'infamie).

Alors que les auteurs latino-américains ont fait du réalisme magique ce qu'il est aujourd'hui, les auteurs avaient déjà écrit des histoires sur des situations banales avec des éléments fantastiques avant que le réalisme magique ne soit un genre littéraire reconnu. Par exemple, Franz Kafka La métamorphose —un roman avec des thèmes que les critiques d'aujourd'hui considéreraient comme du réalisme magique—a été publié en 1915, une décennie avant que Roh n'écrive sur le réalisme magique et bien avant que le genre n'émerge dans la littérature latino-américaine.

James Patterson enseigne l'écriture Aaron Sorkin enseigne l'écriture de scénario Shonda Rhimes enseigne l'écriture pour la télévision David Mamet enseigne l'écriture dramatique

4 éléments d'une bonne histoire de réalisme magique

Que faut-il pour suspendre l'incrédulité d'un lecteur et l'immerger dans un monde un peu plus étrange que le leur ? Voici quelques caractéristiques clés du réalisme magique :



  1. Cadre réaliste : Tous les romans de réalisme magique se déroulent dans un cadre du monde réel qui est familier au lecteur.
  2. Éléments magiques : Des objets parlants aux personnages morts-vivants en passant par la télépathie, chaque histoire de réalisme magique contient des éléments fantastiques qui ne se produisent pas dans notre monde. Cependant, ils sont présentés comme normaux dans le roman.
  3. Informations limitées : Les auteurs de réalisme magique laissent délibérément la magie de leurs histoires inexpliquée afin de la normaliser autant que possible et de renforcer qu'elle fait partie de la vie quotidienne.
  4. Critique : Les auteurs utilisent souvent le réalisme magique pour proposer une critique implicite de la société, notamment de la politique et des élites. Le genre a gagné en popularité dans des parties du monde comme l'Amérique latine qui étaient économiquement opprimées et exploitées par les pays occidentaux. Les écrivains réalistes magiques ont utilisé le genre pour exprimer leur dégoût et critiquer l'impérialisme américain.

Cours de maître

Suggéré pour vous

Cours en ligne enseignés par les plus grands esprits du monde. Approfondissez vos connaissances dans ces catégories.

James Patterson

Enseigne l'écriture

En savoir plus Aaron Sorkin

Enseigne l'écriture de scénario

En savoir plus Shonda Rhimes

Enseigne l'écriture pour la télévision

En savoir plus David Mamet

Enseigne l'écriture dramatique

Apprendre encore plus

4 conseils pour écrire du réalisme magique

Pensez comme un pro

James vous apprend à créer des personnages, à écrire des dialogues et à inciter les lecteurs à tourner la page.

Voir la classe

Écrire des histoires réalistes magiques n'est pas différent de toute écriture créative : de nouveaux mondes jaillissent de l'esprit de l'auteur et, lorsqu'ils sont bien rendus, sont suffisamment convaincants ou convaincants pour transporter le lecteur. Voici quatre conseils pour créer ce genre d'histoire :

  1. Rappelez-vous que le réalisme magique n'est ni de la science-fiction ni de la fantaisie . Il peut être tentant de confondre le réalisme magique avec les genres science-fiction ou fantastique, mais tout est une question de ligne de démarcation : la science-fiction et la fantaisie racontent des histoires qui s'éloignent clairement de la nôtre. Dans les histoires de réalisme magique, cette ligne devient floue. Les histoires réalistes magiques parlent du monde tel que nous le connaissons – juste un peu inclinées de son axe. Et tout comme l'établissement de règles pour le lecteur est une étape importante dans la construction d'un monde de science-fiction et de fantasy, il n'y en a généralement pas dans le réalisme magique. L'étrangeté existe et les personnages de ce monde l'acceptent complètement.
  2. Inspirez-vous des rêves . Les paramètres et interactions illogiques frappants dans les rêves sont un excellent endroit pour avoir des idées sur la façon de peaufiner la réalité de votre histoire. Tout dans votre rêve était-il totalement normal, sauf que votre chien avait des ailes ? Peut-être avez-vous rêvé que l'océan pouvait parler. Commencez un journal de vos rêves pour garder une trace des détails magiques qui vous traversent l'esprit pendant que vous dormez.
  3. Gardez un œil sur l'actualité . La vérité, comme le dit le proverbe, est souvent plus étrange que la fiction, et les actualités quotidiennes peuvent en être une grande preuve. Élaborez sur tous les titres qui attirent votre attention et essayez de les intégrer dans des attributs de personnage ou des phénomènes naturels.
  4. Voir le monde à travers une lentille métaphorique . Les écrivains adorent décrire le monde qui les entoure en termes poétiques. Que se passerait-il si vous preniez une métaphore préférée et la rendiez littérale ?

Vous voulez en savoir plus sur l'écriture ?

Devenez un meilleur écrivain avec l'adhésion annuelle Masterclass. Accédez à des leçons vidéo exclusives enseignées par des maîtres littéraires, dont Neil Gaiman, David Baldacci, Joyce Carol Oates, Dan Brown, Margaret Atwood, James Patterson, David Sedaris, et plus encore.